La teneur en eau

Etape d’Analyse d’huile hydraulique dans notre laboratoire :

Le dispositif Karl Fischer détermine la teneur en eau en ppm (parties par million) ex : 300 ppm = 0,03 % du volume d’eau.

Le flacon d’échantillon (A) de gauche est saturé d’eau (trouble caractéristique). L’échantillon (B) à droite est la même huile après dépollution par la mise en place d’un purificateur dans le circuit hydraulique de l’installation.

La teneur en eau dans l’échantillon (A) dépasse les 10 000 ppm.

Pour l’échantillon (B) après dépollution la teneur redescend sous les 100 ppm.

Les autres caractéristiques de l’huile restent satisfaisantes, il n’a pas été nécessaire de la remplacer, ce qui évite les coûts liés à une vidange de bâche (parfois de plusieurs milliers de litres).

Le test en cours (C) est effectué sur un échantillon d’une autre provenance, qui affiche 596 ppm et le rapport remis proposera une solution corrective.

(information et photos fournies par SL)

Nos analyses

La teneur en eau

Le dispositif Karl Fischer détermine la teneur en eau en ppm

La viscosité

calcule la résistance de l’huile à son écoulement

La gravimétrie

permet de déterminer le degré de pollution globale.

Comptage de particules

est un indicateur de la qualité de votre huile hydraulique

L’indice d’acide : TAN

permet de vérifier le niveau d’acidité du lubrifiant

Les tarifs

recevez un rapport d’analyse détaillé avec des préconisations